Publié dans Tranches de vie

Crise d’angoisse … Je te hais !

 

Je suis une angoissée de la vie. Il y a les écorchés vifs ; et bien moi, je suis une angoissée vive. Je stresse pour tout et pour rien, pour quelque chose de minime ou à contrario quelque chose de plus important. C’est viscéral et malheureusement ça me plombe le quotidien.

 

112603010_o

 

D’aussi loin que je m’en rappelle, j’ai toujours été plus ou moins angoissée. Enfant, je redoutais les rentrées scolaires. Bon, rien de bien anormal en soit quand on y réfléchit finalement. Je n’aimais pas particulièrement les endroits bondés, même si j’y allais tout de même comme toute ado parce que j’adorais ça : la ville, la foire, les événements festifs, etc …

Quand est née Ambrine, mon aînée, l’angoisse s’est faîte plus présente. Sournoise, elle s’immisçait dans ma vie, doucement, lentement, presque silencieuse. A l’époque, j’ai mis ça sur le compte de la responsabilité maternelle.

Et puis, petit à petit, cette vacherie a envahi ma vie. Mal au ventre, bouffées de chaleur, palpitation, mains moites, pâleur. Dès que je passe le pas de la porte, elle m’oppresse et me rappelle à l’ordre. Alors non, pas tous les jours, juste à certains moments, comme si elle rôdait tout autour de moi et me piquait par moment.

Le plus intriguant dans cette histoire, c’est que je n’arrive pas à comprendre le pourquoi du comment … Les situations où elle surgit sont aussi surprenantes que cocasses. Le simple fait d’emmener les enfants à l’école peut me mettre dans un état proche de la folie. Je ne parle même pas des grandes surfaces que j’ai purement et simplement rayé de mon quotidien. Pour tout vous dire, il m’est déjà arrivé de partir faire du shopping, de me garer devant le magasin, et … de ne jamais descendre de la voiture. Je rebrousse chemin purement et simplement. Il y a des jours sans, où je baisse les bras, et laisse cette satanée angoisse prendre le dessus. Mais il y a aussi des jours avec, où rien ne se passe, comme si cela n’avait jamais existé.

Chaque jour, c’est la roulette russe. Sortira ou sortira pas ?

 

Mieux-gerer-les-crises-dangoisse

 

Mes proches en rigole et ne comprennent pas forcément. Difficile d’expliquer l’inexplicable en fait …

Même moi, je n’arrive pas à mettre les mots sur ce truc qui me ronge au quotidien : crise d’angoisse ? agoraphobie ?  Je ne sais pas …

Quant à l’élément déclencheur, je ne l’identifie pas non plus. Une peur ? probablement. Mais de quoi ? de qui ? Je n’ai pas la réponse …

Aujourd’hui, je vis sous sa coupe. Elle me contrôle, me freine, me dirige … Parfois, elle lâche la bride, un tout petit peu, mais pas longtemps, juste le temps de respirer et de revenir de plus belle. Elle me pourrit la vie …

Crise d’angoisse … Je te hais !

 

 

 

 

Publicités

3 commentaires sur « Crise d’angoisse … Je te hais ! »

  1. J’ai connu ça à une époque. ça s’est beaucoup calmé, mais ça revient encore parfois, par surprise. Moi c’est parce que je suis un peu claustro (même dehors, s’il y a du monde, c’est plus le confinement entre les gens, que les gens eux mêmes qui me gênent), je crois que ça vient de là.
    Je te comprends, c’est très difficile à vivre au quotidien, d’autant plus que l’entourage ne comprend pas toujours….

    J'aime

  2. J’ai fait des crises d’angoisses pendant 7 ans suite à un gros problème de santé. Et puis j’ai déménagé et j’ai rencontré ici une professionnelle qui m’a beaucoup aidée (métakinébiologiste). Cela fait maintenant 5 mois que je n’en fait plus. Je revis. Bon courage !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s